La marque déposée DIRECT LANGUES® et le site directlangues.com sont à vendre. Détails
Phrase exacte
N'importe quel mot
Tous les mots

La place des langues à l’ère de la mondialisation

Publié
30/04/2014 Par: Direct Langues

On a souvent tendance à lier la mondialisation à l’économie  principalement  mais le plan linguistique présente aussi un défi à ne pas négliger.

L’anglais est actuellement la langue dominante mais si le mandarin par exemple prenait cette place demain ? Décryptage de François Grin, Directeur de l’observatoire « économie, langue, formation » 

L’évolution de l’activité économique, l’usage des langues et les phénomènes de mondialisation se fait à des rythmes différents. L’utilisation d’une langue dominante est privilégiée pour des raisons d’efficacité  ce qui fait perdre la richesse de la diversité linguistique.

Les politiques doivent encourager la diversité linguistique dans l'enseignement, le droit des salariés à utiliser leur langue  dans les milieux professionnels même dans les organismes internationaux .

Les syndicats défendent la langue française

Les dispositions de la loi Toulon du 4  Aout 1994 n’étaient plus actives neuf ans après sa mise en œuvre. Cette  loi qui garantit la présence du français dans le monde du travail : les contrats de travail , les conventions collectives, les offres d’emploi , le règlement interne des entreprises ... Cette loi n'est plus appliquée intégralement puisque l'anglais est venu remplacer le français des fois, ce qui a fait réagir des organisations syndicales auprès des directions générales et on est arrivé même à intenter des actions devant les tribunaux .

Communauté européenne et multilinguisme

Malgré les 24 langues officielles que compte la communauté européenne, les dispositions sur le multilinguisme se basent uniquement sur la protection du consommateur final.

Les états membres n’ont pas le droit d imposer une langue, les vendeurs ne sont pas obligés de traduire les informations  sur les produits qui sont étiquetés le plus souvent en anglais.

Pour cela, des dispositions juridiques garantissant l’emploi des langues officielles dans le domaine commercial et économique doivent être inscrites dans les traités européens et dans les textes de l’organisation mondiale du commerce.

Dans les échanges commerciaux, on considère la langue comme véhicule d’information uniquement alors que la langue est porteuse d’une culture et d’une richesse de pensée. Il faut prendre conscience de l’importance du plurilinguisme dans le développement des sociétés dans l’avenir.